This website uses cookies to improve your user experience.

Click "I agree" or any link to accept these cookies. To learn more about how we use cookies, you can read about them here.

menu
FR
Back to menu

Choose your language

Infos
18 сакавіка 2021

Chaque minute loin des sentiers est une minute de perdue

L'appel des sentiers retentit. Et pour Camille, il est impossible de faire la sourde oreille. Surtout quand Les Deux Alpes sont votre jardin...

Nous connaissons tous cette sensation. Un coup d’œil vers l'horloge. Le temps semble ralentir. Plus que 25 minutes avant de pouvoir quitter ce bureau derrière lequel vous êtes resté assis. Mais chacune de ces minutes semble durer une éternité.

Quand arrive enfin le moment tant attendu de la journée : le boulot est terminé. Il est temps de mettre le casque, d'enfiler les gants et de sauter sur le vélo pour aller se détendre sur les sentiers.

Unfortunately we cannot provide you this service with your current cookie preferences. If you would like to change your cookies preferences, please click “Privacy Policy and Cookies” in the footer.

Pour Camille Blanchard, ingénieur soudeur aux Deux Alpes, ce temps après le travail est particulièrement précieux. Comme les montagnes qui l'entourent à perte de vue abritent certains des meilleurs sentiers au monde, il se détend en mettant son vélo dans la camionnette qu'il conduit jusqu'au point de départ d'un des nombreux sentiers du coin, pointe sa roue avant dans le sens de la descente et se donne à fond.

Peu importe le temps qu'il fait ou son niveau d'énergie. Aller rouler est la seule chose à laquelle Camille peut penser. Pas seulement au travail, mais dès le réveil. "Je commence à penser au vélo dès 8h. En fait, j'y pense tout le temps" reconnaît-il.

Et qui pourrait lui en vouloir ? Avec les Alpes en toile de fond et des kilomètres de sentiers à disposition, il est très difficile de résister à l'appel.

Camille passe tout le temps qu'il peut sur les sentiers de sa région. "Je peux aller avec ma camionnette en montagne pour des sessions de freeride et dormir dans des paysages remarquables" explique-t-il. "Mes pistes locales préférées sont la Double Black Mamba de l'EVO Bike Park et la piste Derby de Chamrousse."

Le système VAE EP8 de Shimano a transformé la manière dont Camille roule. Outre l'intérêt de l'ingénieur pour l'évolution des technologies et des vélos, Camille s'est également rendu compte qu'un vélo à assistance électrique permettait de se donner davantage.

Fini l'époque il devait remballer après un seul tour parce que ses jambes étaient lourdes et que la nuit tombait. Le système EP8 lui permet de passer rapidement d'un profil d'assistance au pédalage à un autre. Il choisit le mode Trail sur les singletracks avec du flow et des virages relevés et il active le mode Boost pour les côtes techniques remplies de pierres. Et le tout d'une simple pression sur un bouton.

Le mode Boost est particulièrement bien adapté aux pentes brutales, car il fournit la plus grande puissance d'assistance quand vous en avez le plus besoin. Il faut bien reconnaître que c'est assez pratique au moment de gravir le dernier tronçon à 20 % de la journée. Cela signifie que Camille peut redescendre une deuxième fois, alors qu'avant il n'avait ni le temps ni les forces pour le faire une seule fois. Et il lui reste assez d'énergie et de confiance pour exécuter quelques frontflips en descendant.

Et avant que le soleil ne se couche, il lui reste parfois du temps pour remettre le vélo dans la camionnette, prendre un peu plus d'altitude et réaliser une autre descente avant de répéter le tout le lendemain, dès le travail terminé.