This website uses cookies to improve your user experience.

Click "I agree" or any link to accept these cookies. To learn more about how we use cookies, you can read about them here.

menu
FR
Back to menu

Choose your language

Infos

Enquête – Sommes-nous prêt à nous déplacer en vélo électrique ?

Un quart des Européens se disent prêts à se déplacer en vélo à assistance électrique.

L'étude menée par SHIMANO STEPS montre que le Royaume-Uni est en retard par rapport au reste de l'Europe, tandis que les Pays-Bas mènent le pas. SHIMANO STEPS dévoile aujourd'hui les résultats d'une grande étude européenne portée sur la volonté des gens à se rendre à vélo électrique au travail. Cette enquête indépendante, réalisée auprès de 12 000 personnes dans 10 pays différents, dévoile que 24% des cyclistes urbains, en Europe, envisagent d'acquérir un vélo à assistance électrique pour faire le trajet domiciletravail. Presque la moitié de la population aux Pays-Bas (47%) serait prête à se rendre au travail en vélo électrique, soit le résultat le plus élevé de l'enquête, tandis que 39% des cyclistes urbains en Espagne, et 33% en Italie, considèreraient l'idée de sauter le pas.

Classement des pays qui envisageraient de se rendre au travail en vélo à assistance électrique :

1. Pays-Bas 47%
2. Espagne 39%
3. Italie 33%
4. Belgique 31%
5. Norvège 27%
6. Allemagne 21%
7. Danemark 21%
8. France 18%
9. Suède 15%
10. Royaume-Uni 11%

L'étude menée par SHIMANO STEPS révèle qu'en Europe, les principales raisons qui poussent à se rendre au travail en vélo électrique sont, "garder la forme" (34%), “protéger l'environnement” (30%) et “faire des économies” (30%). Contrairement, les gens sont moins enclin à envisager le vélo à assistance électrique pour aller au travail à cause "des potientielles mauvaises conditions météorologiques" (37%), “le coût d'un vélo électrique” (34%) et “arriver en sueur au travail” (25%)

Les habitants du Royaume-Uni sont les plus réticents à l'idée de se rendre à vélo électrique au travail, avec seulement 11% de la population qui serait prête à franchir le pas, ce qui est en dessous de la moyenne européenne. La "possibilité d'une météo peu clémente" (43%) et "arriver en sueur au travail" (35%) sont les principales raisons qui freinent les habitants du Royaume-Uni.

“Nous avons constaté une réelle croissance sur le marché des vélos à assistance électrique en Europe et cette enquête met en lumière la probabilité d'acquisition généralisée d'un vélo électrique pour se rendre au travail à l'avenir,” déclare Jeroen Van Vulpen, responsable de la marque SHIMANO STEPS.

“Nous savons qu'il y a déjà une solide culture du vélo dans certains pays, où les cyclistes urbains qui ont sauté le pas de l'électrique, trouvent que la météo n'est pas un problème insurmontable et la sueur n'est qu'un vague souvenir quand l'assistance électrique produit l'effort à votre place. C'est vraiment très encourageant de voir que sur tous les marchés, les gens sont prêts à investir dans un vélo à assistance électrique pour rester en forme et protéger l'environnement."

“Nous nous félicitons de cette enquête menée par Shimano, qui confirme qu'il a un grand potentiel pour les vélos à assistance électrique. D'autant plus particulièrement, quand cela est combiné avec la construction de pistes cyclables plus longues,” annonce Ádám Bodor, Directeur de la Promotion de la Fédération Européenne de Cyclistes.

“Ces vélos à assistance électrique sont une belle addition à la grande famille du vélo, contribuant à des transports durables, qui offrent une alternative aux trajets en voiture de plus en plus longs."

NOTES

1. Tous les chiffres, sauf mentions contraires, sont transmis par YouGov Plc. L'audience totale était de 14606 adultes. L'enquête a été réalisée entre le 30 Janvier et le 13 Février 2019. L'enquête a été réalisée en ligne. Les chiffres ont été pondérés et sont représentatifs de tous les adultes (agés de 18ans et +) dans chaque pays.

Les résultats de l'étude européenne SHIMANO STEPS:

Le Top 5 des raisons pour basculer vers l'électrique en Europe :
I. Garder la forme (34%)
II. Protéger l'environnement (30%)
III. Faire des économies (30%)
IV. Pour rendre la pratique du vélo plus facile (22%)
V. Eviter les embouteillages (20%)

Le Top 5 des freins à basculer vers l'électrique en Europe :
I. Les mauvaises conditions météorologiques (37%)
II. Le coût d'achat d'un vélo à assistance électrique (34%)
III. Le trajet domicile-travail représente une trop grande distance (31%)
IV. Arriver en sueur au travail (25%)
V. Le manque de pistes cyclables (18%)